Astuce,  Théorie

Progresser rapidement en dessin ?

Il arrive souvent que l’on me pose la question suivante :

Comment fait-on pour progresser rapidement ?” ou “Combien de temps l’on met à dessiner ou apprendre à dessiner ?

Évidemment, il n’existe pas une réponse miracle, mais plutôt plusieurs réponses que nous allons voir ensemble.

Apprendre à dessiner rapidement ferait rêver pas mal de monde, car cela permettrait de poser toutes ses idées sur papier au moment souhaité, sans contrainte de technique ni artistique.

 Voyons ensemble comment nous pouvons améliorer votre progression en dessin :

 

Le plus important à mon sens va être celui du travail sur soi :

 

Vous aurez beau avoir des objectifs clairs nets et précis, ce n’est pas en navigant sur Facebook qu’ils se réaliseront.

Soyons clair, si vous ne travaillez pas pour cela, personne ne le fera à votre place.

Commencez donc par poser vos objectifs sur papier, puis posez-vous les questions suivantes :

  • Où en suis-je dans l’apprentissage du dessin ?

(Dois-je passer plus de temps à étudier le dessin ou à le pratiquer ?)

  •  Pourquoi en suis-je là où j’en suis ?

(Est-ce en travaillant toujours l’anatomie que je vais avancer sur ma perspective ?)


  • Où est-ce que je veux aller ?

(Ai-je simplement envie d’alimenter mon blog/page Instagram ou au contraire, en faire mon métier ?)

 

Prenez donc la responsabilité de travailler sur vous, pour vous !

Le CACA : “Il est plus facile de croire sans comprendre que de vouloir tout expliquer.”

 

J’en étais sûr que le titre allait vous faire réagir !

Non, il ne s’agit pas d’excrément, même si c’est un bon moyen mnémotechnique pour retenir la leçon !

Je fais référence à la méthode “Comprendre-Appliquer/Comprendre-Appliquer”, l’apprentissage se fait par ce simple processus de, comprendre comment cela fonctionne, puis appliquer ce que l’on vient de comprendre.

La patience : “Tout vient à point à qui sait attendre.”

 

Que ce soit pendant votre dessin ou tout au long de votre vie.

Ne brûlez pas toutes les étapes en vous attaquant directement aux détails. Construire son dessin est essentiel. Profitez-en pour découvrir votre “workflow” ou méthode de travail qui vous convient le mieux.

N’abandonnez pas lorsque le résultat de votre dessin n’a rien à voir avec celui souhaité. Le dessin est un travail de longue haleine.

Le mieux serait de garder une trace de vos dessins (scanner-les et créer un dossier galerie) puis continuez à vous entraîner, en dessinant tous les jours, puis revenez sur vos anciens dessins et comparer-les. Croyez-moi, même après 1 mois on voit la différence !

Alors, ne soyez pas pressé, ne cherchez pas tout de suite le résultat, l’importance n’est pas la destination, mais le chemin parcouru.

A oui, aussi, ne vous comparez pas aux autres. Se comparer aux autres est irrationnel, puisque nous sommes tous différents, avec des rythmes de vie différents. Donc si vous devez vous comparer avec quelqu’un, c’est vous-même.

Tourner en rond : “Sans contrainte, on tourne en rond.”

 

Je vois souvent des personnes dessiner ce qu’ils savent déjà dessiner. 

 

“Je vais dessiner des portraits, car je sais déjà comment les faire” 

ou 

“Je vais dessiner cette personne, mais cacher ses mains dans son dos, car je ne sais pas les faire”

 

C’est une grosse erreur de continuer à dessiner ce que l’on sait déjà dessiner si l’on veut progresser.
Il faut prendre son mal en patience et lancer vous sur des sujets que vous n’avez pas l’habitude de dessiner.

Car, si vous continuez comme ça, dans 1 an vous y êtes encore… Donc, lancez-vous !

Sachez à l’avance où vous souhaitez allez dans votre apprentissage du dessin, cela peut vous faire gagner énormément de temps. Si vous-vous fixez un objectif précis, par exemple, travailler les mains : Dessiner 10, mais par jour pendant une semaine et voyez les résultats à la fin de la semaine. 

Ce qui jouera un rôle important dans votre progression sera la qualité de vos questions. Posez-vous les bonnes questions, peut vous amener à comprendre quelque chose dont vous n’aurez peut-être pas prêté attention en temps normal. 

Par exemple, quand je m’apprête à dessiner une illustration, je me pose les questions suivantes : 

à quelle époque me trouvé-je ? (architecture, histoire, vêtements, style, ambiance, etc.) 

Pourquoi mon personnage est-il ici ? 

Quels bruits entends-je autour de moi ? 

Quelles odeurs ? 

Quel temps fait-il ? 

etc.

La discipline : “Aucune maîtrise ne s’acquiert sans pratique.”

Être sérieux dans son apprentissage, soyez 100% voire 200% focalisé sur votre dessin. Ne lancez pas de films pendant que vous dessinez. Isolez-vous, et bossez ! Il n’y a pas de secret, pour être efficace, il faut être conscient de ce que l’on fait et ce que l’on apprend.

 

Votre espace de travail : “Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin.”

 

Votre espace de travail est tout aussi important. Certaines personnes préfèrent être dans le calme le plus total (c’est mon cas), d’autres préfèrent les cafés et espaces de coworking, ou encore les bibliothèques.

Que ce soit chez vous en extérieur, trouvez votre moment dans la journée où vous êtes le plus productif. Essayez d’analyser vos journées sur une semaine voire un mois, et noter les moments de la journée où vous êtes apte à produire.

Pour certaines personnes ce sera tôt le matin, ou au contraire tard le soir. D’autres personnes peuvent bosser toute la journée en répartissant des pauses grâce à la méthode Pomodoro (personnellement c’est ce que je fais, 25min de travail contre 5min de pause, ça me permet de tenir toute une journée)

Puis, si vous êtes du genre à écouter de la musique, il est préférable de privilégier la musique instrumentale ( source : Travailler en musique )

Apprenez puis enseignez : « Une tête bien faite plutôt qu’une tête bien pleine. »

 

C’est bien connu, l’un des meilleurs moyens d’apprendre et de l’enseigner !

Lorsque vous apprenez une théorie (perspective, anatomie, composition, etc.), lancez-vous et expliquez ce que vous venez d’apprendre à l’un de vos proches. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai créé ce blog. 

Observez continuellement : “L’observation est mère du raisonnement.

Prendre l’habitude d’observer. Lorsque vous ne dessinez pas, il est important d’observer le monde qui nous entoure pour mieux le comprendre. Kim Jung Gi, un artiste célèbre nous explique dans un interview que lorsqu’il sort, il essaye de comprendre la structure et visualise les objets dans leurs ensemble pour pouvoir de les redessiner par la suite. Source : Interview en anglais de Kim Jung Gi.

Afin que je puisse améliorer la qualité des articles, n’hésitez pas à me dire dans vos commentaires s’ils vous ont aidés ou si au contraire, ils devraient être enrichis ou perfectionnés, et comment. Merci !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 18
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils