Dessin d'observation

COMMENT DESSINER D’OBSERVATION

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerai vous parler de l’importance des objectifs. N’ayez pas peur de vous fixer un objectif élevé car il est fort possible, que vous ne soyez jamais satisfait de votre travail. Mais au lieu de vous décourager, cet objectif vous poussera à progresser.

 

 

 

Comparez-vous avec vous-même :

 

Pour progresser, cessez de vous comparer à untel ou untel car c’est le meilleur moyen de vous démotiver. Fixez-vous des challenges personnels qui vous permettrons d’évaluer vos dessins au fil du temps. Par exemple, réaliser 50 mains ou 10 modèles vivants dans la journée, puis recommencer le même challenge 1 mois ou 2 mois plus tard, afin de comparer, et donc, d’apprécier la différence.

Voici un exemple de mes dessins lorsque j’étais au lycée, avant de faire des études d’art :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et après :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Soyez vrai :

Il est évident que reproduire toujours la même chose stoppera votre progression, car vous céderez à la facilité. Lorsque-vous commencez à être à l’aise dans une catégorie (portrait, personnage, design, décors, etc.) posez-vous des questions ! A l’inverse, lorsque vous rencontrez une difficulté dans un domaine, et c’était mon cas pour les mains, ne l’évitez pas et affrontez votre difficulté. Prenez le temps qu’il vous faut, rien ne sert d’aller trop vite. Fixez-vous des moments dans la semaine pour revoir les bases, que ce soit pour les mains, le corps, la perspective, la couleur, etc. Car même les plus grands professionnels, notamment chez Disney, Pixar, Dreamworks, continuent à prendre des cours de dessins. Alors si même les plus grands maîtres ne cessent d’apprendre, pourquoi vous en priver ?

 

 

Cultivez votre mémoire :

Notre cerveau est une machine formidable car il va stocker tout ce que nous dessinons dans une zone où l’on pourra revenir piocher le moment venu. Cela dit, tout dépend de votre productivité car le cerveau fonctionne comme un muscle : plus vous l’exercez et plus il sera performant. (Attention cependant à ne pas trop forcer et à penser à vous reposer, évidemment !) A contrario : moins vous travaillerez, moins il sera efficace. C’est donc très important que vous gardiez un bon rythme !

 

 

Passons au choses sérieuses !

Le meilleur moyen d’améliorer son niveau de dessin c’est… Suspens … de dessiner ! Donc voyons ensemble les quantités de carnets de croquis que je me suis amusé à remplir. Le plus important est d’avoir une bonne cadence, d’être régulier et d’en faire une nouvelle habitude. C’est essentiel si vous souhaitez vous améliorer rapidement.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours utilisé les carnets Moleskin© 13×21 de 230 pages.

 

  • Le strict minimum c’est : un dessin par jour. Mais entre nous, je vous le déconseille car vous ne progresserez pas suffisamment, et mettrez donc 230 jours, soit 33 semaines, à remplir 1 seul carnet de croquis… Vous pouvez faire mieux ! Fixez-vous comme objectif un minimum de deux dessins par jour, ce qui réduit de moitié le remplissage de votre carnet à 115 jours soit 16,5 semaines … Même si vous pouvez encore faire mieux 😉

 

  • Une bonne base serait entre 5 et 7 dessins par jour, ce qui, au final, fait une grosse différence. Vous mettrez un peu plus d’un mois à finir un carnet ce qui est un bon ratio pour commencer.

 

  • Maintenant, si vous souhaitez devenir un « tueur » en dessins, je vous recommande de finir un carnet par semaine. Après, tout dépend évidemment de votre activité et de votre emploi du temps.
Organisez-vous :

Planifiez à l’avance ce que vous allez dessiner, cela vous fera gagner un temps fou en productivité. J’avais souvent tendance à sortir de chez moi dans le but de dessiner, mais le problème, c’est que je n’avais pas d’objectif défini et je pouvais passer 1 heure, voire 2 à me mettre réellement à dessiner. C’est donc une erreur à éviter, d’où l’importance d’avoir une idée en tête avant même de sortir de chez vous. Un exemple : prévoyez la veille d’aller dans un musée pour dessiner les statues que vous aviez repérées la fois passée, ou au Zoo pour apprendre à dessiner tels ou tels types d’animaux.

 

 

Débarrassez-vous de toutes vos peurs :

L’apprentissage du dessin demande du temps, et les gens sont trop pressés d’avoir des résultats dans un monde où tout avance beaucoup trop vite. Ne soyez pas impatients ! J’ai vu beaucoup de personnes arrêter car elles n’obtenaient pas les résultats escomptés, ou alors parce qu’elles accordaient tellement d’importance à progresser qu’au final elles ne dessinaient pas. Vouloir s’améliorer c’est bien mais ne vous prenez pas la tête avec votre niveau. Accordez plutôt de l’importance à vos objectifs. Et le meilleur moyen de faire cela, c’est d’appréciez pleinement le processus et non le résultat.

 

Soyez curieux :
Lorsque j’étais en prépa, ce qui m’a beaucoup aidé c’est de communiquer avec les autres aux sujets des livres que j’avais parcourus. Lesquels étaient populaires et pourquoi ? Ensuite soit je les achetais – soit je les empruntais à la bibliothèque ou à mes camarades – puis je passais ma soirée à les analyser. Je passais aussi beaucoup de temps sur internet à la recherche de nouveaux artistes, tutoriels, cours, pour approfondir mes connaissances. Ça m’a permis d’en savoir un peu plus sur moi, sur ce que j’aimais et ce que je n’aimais pas. Très pratique pour gagner du temps mais aussi dangereux car on peut se perdre des heures sur la toile. Sachez donc gérer. Je vous conseille de sélectionner 2 ou 3 artistes que vous aimez et de regarder leurs travaux, puis de vous questionner sur leurs œuvres et quand vous dessinerez, recopiez leur style pour mieux les comprendre.

 

Vous savez ce qu’il vous reste à faire maintenant, c’est parti !

 

 

Afin que je puisse améliorer la qualité des articles, n’hésitez pas à me dire dans vos commentaires s’ils vous ont aidé ou si au contraire, ils devraient être enrichis ou perfectionnés, et comment. Merci !

 
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 24
  •  

Laisser un commentaire

Offrez-vous votre guide " Les bases du dessin "