Dessin d'observation,  Exercices,  Théorie

COMMENT HACHURER VOS DESSINS – Partie 3

Donnez du volume à vos dessins

Maintenant que vous avez vu comment tracer des hachures dans les partie 1 et partie 2, il est temps d’étudier comment appliquer les hachures sur un dessin pour lui donner plus de volume. Les hachures simples ou croisées, ou même un ensemble d’hachures divers et variés permettent de donner une sensation de 3D. Les hachures simples seront plus recommandées pour ce qui concerne les poile, chevelure, pelage ainsi que le bois. Les hachures qui se croisent sont parfait pour les dessins de modèle vivant, corps humain (muscles et os) ainsi que pour pleins d’autres textures comme le tissu, et bien d’autre. La combinaison des deux techniques permet un dessin justement équilibré entre hachures simple et croisée pour permettre une meilleure lecture des textures.

Comment choisir la technique la plus appropriée à mon dessin ?

  • Si vous débutez, je vous recommande de vous focalisez uniquement sur les hachures simples pour le moment. Car elles sont un bon moyen de représenter les textures de base comme les cheveux, le poil, le bois, etc.
  • Les hachures croisées permettent des dégradés plus réguliers. Idéal pour représenter les textures tel que la peau ou le verre. Il permet aussi de donner plus de réalisme aux textures comme les tissus.
  • A savoir aussi qu’il est plus simple de corriger un volume en y ajoutant des traits à l’une de deux rangés de hachures. Ils permettent ainsi de mieux mettre en balance les valeurs claires et foncées.

DÉMARQUER LES DIVERS ZONES DE VALEURS

Afin de réaliser des dessins au plus proche de la réalité, il est primordial de bien voir ! Il est donc important d’observer avec délicatesse les zones d’ombres et de lumière qui délimitent votre sujet. Avant même de commencer à dessiner et à poser les volumes, repérez les zones de valeurs, c’est-à-dire celles claires et foncées mais aussi les vides (zones complètement blanche ou noir) puis posez des repères afin de d’y indiquer les contours à l’aide d’un trait légèrement tracé sur votre papier ou carnet de croquis. Cela vous permettra de mieux vous repérez sur les zones à hachurer ou non.

MÉTHODE DE RÉFLEXION A APPLIQUER SUR VOTRE DESSIN

Afin de mieux assimiler la partie théorique, je vous propose ici de pratiquer la méthode suivante sur l’un de vos prochains dessins pour mieux différencier leurs valeurs.

  1. Démarrer par, trouver les endroits où se trouvent les blancs et valeurs claires. Il est plus, en général, plus facile de commencer par identifier les zones claires. Une fois les zones claires assimilés, tracez-y leurs contours. Petite astuce, vous pouvez y placer un repère symbolique ou un numéro pour éviter de confondre vos zones de valeurs. Par exemple votre zone très claire sera le numéro 1, tandis que votre zone légèrement un cran au-dessus en termes de valeur sera le numéro 2.
  2. Les zones plus sombres. Maintenant, repérez les zones foncées, qui sont elles aussi facile à distinguer. Pensez que les ombres foncées sont principalement situées dans les zones d’ombres et non sur le sujet en lui-même. Avec un crayon de sec (H ou en-dessous) et n’oubliez pas d’y indiquez un numéro.
  3. Les valeurs médium. A présent, vous devez avoir posez les zones claires et foncées. Les zones intermédiaires devraient se clarifier. Même chose que pour les étapes précédentes, placer-y un repère.
  4. Analysez les liens entre les zones. Il arrive que dans certaines situations que le sujet soit sur exposé à une forte valeur comme par exemple lorsque un objet ou un décor soit éclairé par une lumière intense, comme celle d’une lumière en pleine obscurité ou tout simplement celle du soleil. En revanche, d’autres raccordement de valeur son beaucoup plus progressives.

MÉTHODE : REMPLIR LES ZONES DE VALEURS

La plupart du temps, les artistes préfèrent appliquer les valeurs en commençant par les plus clair au plus foncé. En commençant d’abord pas les valeurs claires, il vous sera plus simple d’ajouter des valeurs un cran au-dessus en y traçant d’autres hachures, jusqu’à atteindre la valeur la plus foncé, autrement le contraire serait plus compliqué et plus long. Il est préférable de ne pas trop forcer avec son crayon sinon il sera trop difficile de corriger votre dessin au fur et à mesure de son évolution, sans compter que cela pourrait percer votre feuille. Une fois que vous êtes sûr de vos valeurs, passez à un crayon au-dessus, et si vous vous rendez compte que vous insistez de façon exagérée sur votre crayon pour avoir une plus grande valeur, c’est qu’il est temps de passer au crayon au-dessus.

Aussi, n’oubliez pas que plus votre gamme de crayon sera varié, plus il vous sera possible d’y ajouter des valeurs, autrement, mois vous en aurez, plus vous serez limités. C’est pourquoi il est préférable de déterminer à l’avance, le nombre de valeurs afin de pouvoir sélectionner vos crayons.

COMMENT APPLIQUER LA MÉTHODE :

  1. Commencez par appliquez les valeurs claires.

Il n’est pas toujours évident de déterminer une zone claire d’une zone blanche. C’est pourquoi il faut s’exercer à observer en commençant par les zones de valeur claires, généralement situées à proximité des zones blanches. Au moment où vous les aurez trouvés, tracez des hachures espacées les uns des autres en appuyant légèrement, puis ajoutez des traits pour foncer pour trouver la valeur souhaitée.

  1. Posez-y les valeurs intermédiaires.

Alors que vous hachurez de façon simple et croisée, gardez en tête qu’il vous faut réaliser des liaisons entre les valeurs. C’est pourquoi, lorsque vous arrivez vers une zone de limite dans deux valeurs différentes, rappelez vous de foncer ou éclaircir vos traits afin de d’obtenir un dégradé adéquat.

  1. Terminez avec les valeurs sombres et noires.

Suivez toujours la même méthode d’application. Quand vous arrivez aux parties plus claires, abaisser l’intensité de vos valeurs, et inversement, jusqu’à que vous ayez rempli la totalité des zones sombres et noires.

 
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 7
  •  

Laisser un commentaire

Offrez-vous votre guide " Les bases du dessin "