Dessin d'observation,  Exercices,  Théorie

Comment hachurer vos dessins – Partie 1

Voyons ensemble dans cet article comment :

  • Découvrir les hachures et hachures croisées.
  • L’échelle de valeurs.
  • Les techniques à appliquer pour vos dessins.

C’est la reproduction de vos valeurs qui donne une impression de 3D et réaliste à vos dessins. Afin de réussir, il faut être capable de maîtriser l’opération d’une échelle entière de valeurs. Dans cet article, je vous montre quelques techniques afin de reproduire les hachures que j’utilise dans la plupart de mes dessins. Une fois les hachures acquises, vous vous rendrez compte qu’elles offrent un chemin facile et rapide de mise en volume à vos dessins. 

TONS DE GRIS

Les hachures sont une succession de traits plus ou moins parallèles qui viennent donner du volume à vos dessins. Cette approche très simple suffit à reprendre une échelle de valeurs. Trois points permettent d’aller d’un bout à l’autre de l’échelle de valeurs :

  • Leurs densités. Plus vos hachures seront serrées, plus elles seront contrastés.
  • Comment vous utilisez votre crayon. Plus on appuie sur son crayon, plus un trait est foncé. À l’opposé, moins on appuie, plus le trait sera clair.
  • La caractéristique du crayon. Des crayons sont marqués pour réaliser des traits gris clair, comme le 2H, parfait pour cet usage. Le 6B lui, à l’inverse, sera d’autant plus foncé. Entre les deux nous aurons le 2B, parfaits pour des valeurs moyennes.

COMMENT HACHURER

 

Au moment où vous l’aurez constaté par vous-même, il n’y a rien de plus simple que d’hachurer cela demande ni plus ni moins de tracer des traits (j’en parle plus dans l’ebook gratuit que vous pouvez télécharger à la fin de chaque article pour mieux comprendre comment tracer un trait). Vous allez d’abord vous entraîner avec les hachures simples et parallèles, avant de vous attaquer à d’autres types de hachures. Prenez une feuille de papier vierge ou votre carnet de croquis, puis exercez-vous à dessiner les trois types de hachures ci-dessous :

  1. Sur votre page ou dans votre carnet, tracez 3 carrés d’environ 5cm de côté.
  2. Tracez une série de parallèles au crayon 2H dans le 1er carré. Comme vous pouvez le voir, les traits sont peu nombreux, séparés et légèrement accentués. Il en ressort des hachures claires, comme vous pouvez le voir ci-dessous.
  3. Dans le 2eme carré, faites de même, cette fois avec des hachures plus rapprochées les uns des autres. Comme vous pouvez le voir, les traits sont plus serrés, donc par conséquent, plus denses. Pour ces hachures, je vous conseille d’utiliser un 2B pour un résultat plus foncé.
  4. Cette fois, avec un crayon plus foncé, comme un 6B, hachurez le dernier cadre de façon que les traits soient plus serrés que dans les précédents cadres. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, les traits du 3eme carré sont plus nombreux et plus serrés. Pour que les hachures soient foncées et bien visibles, assurez-vous d’avoir un crayon de bonne qualité et bien taillé.

Je vous conseille de faire l’exercice plusieurs fois en changeant l’orientation de vos hachures et en utilisant plusieurs types de crayons (4H, 7B, etc…) jusqu’à ce que vous maîtrisiez le mouvement et qu’il en devient naturel. Personnellement, j’aime réaliser mes hachures en commençant en haut à droite en descendant vers le bas à gauche.

Cela étant, vous n’êtes pas forcé à tracer des droites toute bête. À l’inverse, les différentes variétés de hachures donnent à chaque dessin un style qui lui est propre. Dans l’image ci-dessous, vous pouvez voir un aperçu de plusieurs types de hachures droites, courbées, plus ou moins longues, et modulables selon votre sujet et vos intentions. Il est même possible de combiner plusieurs types de hachures différentes, comme dans certaines œuvres, les hachures sont très espacées et dans d’autres très rapprochées. Lorsque vous avez l’occasion d’observer des œuvres contenant des hachures, posez-vous les questions de comment l’artiste s’y est pris pour les réaliser, pourquoi leurs a-t-il donné cette direction, etc.

Regardez comme les différentes hachures peuvent parfois donner un effet de texture (fourrure, poiles, pluie, etc.) et essayez d’appliquer les différentes sortes de hachures comme dans cet exemple.

 

Donnez-vous du temps pour appliquer ce que vous venez de voir (appliquer la méthode « CA-CA ») et expérimenter plusieurs types de hachures dans un carnet de croquis que vous vous procurez uniquement pour les exercices et l’expérimentation. Pour cela vous pouvez vous rendre dans la page « Galerie » qui est régulièrement mise à jour de dessins reproduits pour vous inspirer et vous aidez à avoir une vision un peu plus claire du résultat que vous souhaiteriez avoir. Observez par exemple les cheveux des personnages dans l’article « Comment dessiner les cheveux »

L’ÉCHELLE DE VALEURS HACHURÉE

 

En agissant sur la densité des traits et sur la pression appliquée au crayon, on se retrouve à avoir des valeurs plus ou moins diverses. Une échelle de valeurs est un dégrader de nuances de gris, du gris clair au plus foncé ou, à l’inverse, du gris foncé (limite noire) au gris clair (limite invisible). Lorsque vous serez capable de créer votre propre échelle de valeurs, vous serez à même de donner du relief à vos dessins sans trop de difficulté. Cependant, il vous faudra beaucoup de pratique avant de pouvoir maîtriser correctement une échelle de valeurs. N’abandonnez pas sous prétexte que vous n’êtes pas satisfait du premier coup et recommencez !

Le dessin ci-dessous représente une échelle de valeurs entière, que j’ai dessinée uniquement à l’aide de hachures. Dessinez votre propre valeur d’échelle à l’aide d’un crayon léger (2H) pour commencer par des nuances claires, puis venez hachurer par-dessus à l’aide d’un crayon plus foncé (2B ou plus) pour faire ressortir le contraste entre les différentes valeurs. Prenez votre carnet de croquis, ou une feuille de papier vierge pour reproduire l’exercice, puis exercez vous à représenter les sept différentes nuances, une fois terminées, renouvelez l’exercice cette fois en faisant le contraire ; du plus foncé au plus clair.

COMPOSEZ VOTRE DÉGRADÉ

Le dégradé se compose d’une variation croissante ou décroissante de valeurs, du plus foncé au plus clair ou du plus clair au plus foncé. Visualisez et supposez que les sept valeurs de gris dans l’image 1.1 ci-dessus se superposent continuellement ce qui donne comme vous pouvez le voir dans l’image 1.2 ci-dessous, donnant ainsi un ensemble régulier et sans coupure de ton.

L’objectif ici est de donner une évolution aussi parfaite que possible entre les valeurs pour permettre une meilleure lecture du sujet. Au fil du temps, vous verrez dans l’onglet « Galerie » plusieurs reproductions démontrant les façons dont les dégradés permettent de contribuer à rendre un sujet plus pertinent.

Aussi, les outils utilisés jouent un rôle important dans la réalisation de vos dégradés. C’est pourquoi je vous recommande de tester vos outils (au moins du crayon 2H au 6B) dans votre carnet de croquis consacré aux expérimentation, recherches, etc., et de voir les différences entre elles. N’oubliez pas que :

  • 2H = Valeur claire.
  • 2B = valeur intermédiaire
  • 6B = Valeur foncée

Pour terminer, je vous propose de réaliser un dernier exercice, dessiner un dégradé avec au moins ces 3 crayons cité juste au-dessus. Plus vous pratiquerez cet exercice, plus vous maîtriserez cette méthode. Essayez différents mouvements avec votre main afin de trouver celui où vous êtes le plus à l’aise.

  1. Dans votre carnet de croquis ou sur une feuille, tracer un rectangle.
  2. En commençant par la gauche (ou par la droite pour les gauchers), dessinez des hachures légères, à peine visibles au crayon 2H.
  3. Progressivement, dessinez des hachures de plus en plus foncées jusqu’à arriver au milieu de votre rectangle. Une fois au milieu, compressez vos traits et renforcez-les en appuyant un peu plus.
  4. Maintenant, munissez-vous d’un crayon plus foncé comme le 2B, reprenez du milieu et continuer à tracer votre dégradé progressivement vers un gris de plus en plus foncé.
  5. Pour terminer, une fois arrivé avant la fin du rectangle, hachurez à l’aide d’un crayon beaucoup plus foncé comme le 6B. Faites attention à ce que votre crayon soit parfaitement taillé, car, autrement, cela pourrait donner un résultat différent. Avant la fin de votre rectangle, resserrez vos hachures et appuyez sur votre crayon pour donner des valeurs très foncées, limite noire à la fin de votre rectangle.

Si vous jugez que votre dégradé a besoin être améliorer, il peut être corrigé en le retouchant, pour cela hachurez les parties ayant besoin d’être corrigées. Aussi, évitez d’estomper vos valeurs à l’aide de votre doigt, avec le temps et de la pratique vous serez capable d’obtenir des dégradés parfaits uniquement à l’aide de hachures.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 59
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement votre guide " Les bases du dessin "